Chaque jour, ce sont 1,4 milliards d’e-mails qui partent en France, pour une moyenne de 40 emails reçu par Français. Vous avez donc tout intérêt à soigner vos envois et vos campagnes d’emailing pour vous démarquer du lot. Voici donc quelques conseils :

Pensez Responsive

Pensez vos mails pour le mobile, c’est très important ! En effet, les habitudes changes, et plus de 50% des emails sont désormais lus sur des terminaux mobiles. Il faut donc que la mise en page de vos emails puisse s’adapter à ces écrans de petite taille.

Pour cela, rien de plus facile, vous pouvez utiliser l’éditeur de votre plateforme d’e-mail marketing. Il en existe beaucoup, mais voici quelques une des plus connues : Mailchimp, Mailjet, Hubspot, ActiveCampaign, Sendinblue… Ou sinon, il est possible d’utiliser des outils spécialisés, qui se concentrent uniquement sur la création et la conception d’e-mails responsive comme Beefree ou Dartagan (le Must pour les grands comptes).

Nettoyez votre base e-mail et vos contacts

On a souvent tendance à croire (et a tord) que plus la base d’emails est grosse, plus on envoi de mails, plus les résultats seront bon.

C’est en effet l’inverse qui se produit. Vous avez tout intérêt à garder une base emails la plus a jour, et propre possible. Il ne faut pas hésiter à se séparer des adresses emails inutiles.

Par inutile, je veux dire les contacts qui n’ouvrent pas les emails que vous envoyez à de plusieurs reprises ou depuis longtemps, ou les adresses e-mail erronées ou pleines.

En effet, vous payez au volume d’e-mails envoyés, si votre base n’est pas propre vous paierez donc pour envoyer des emails dans le vide, qui ne seront jamais ouvert. (on peut aussi penser à l’aspect environnemental)

De plus, sans rentrer dans les détails techniques, la ou les adresses IP depuis lesquelles vous envoyez vos emails sont notées, on appel cela la “Réputation“, et les fournisseurs de boites de messagerie (Gmail, Hotmail, Yahoo…) consultent cette note afin de classer votre email. Plus vos emails seront de qualité, ouverts, et cliqués, plus votre score sera bon, et plus les emails que vous envoyez seront réceptionné en “boite de réception” et non dans les spams.

Un contenu de qualité

A l’image de ce qui a été dit au dessus, inutile d’envoyer 3 newsletters par semaine avec un contenu creux et peu intéressant, ce qui aura pour effet faire déguerpir vos contacts, baisser le taux d’ouverture et de clics, et votre réputation par le même occasion.

Mieux vaut envoyer un message simple et de qualité, avec des informations vraiment utiles ou intéressantes a l’intérieur, avec une “plus-value” au niveau du contenu ou de l’offre, et a un rythme modéré. Il n’y a pas de règles là dessus, cela dépend des types et secteurs d’activités, mais selon moi, une newsletter par semaine est amplement suffisante.

Un sujet et une accroche percutante

Le sujet de votre email, et l’accroche (première phrase de celui-ci) vont être déterminant en ce qui concerne le taux d’ouverture de votre e-mail. C’est ce que votre contact va lire en premiers dans sa boite de réception, avant l’ouverture du mail. C’est cela qui va déterminer si celui-ci souhaite lire l’email que vous lui avez envoyé ou non. Il est donc primordial de bien soigner cette étape. Je ne m’étalerai pas sur le sujet car vous trouverez de nombreux articles là-dessus.

Liez vos réseaux sociaux

Les réseaux sociaux prennent une part de plus en plus importante en terme de communication et dans l’activité des entreprises. Pensez donc à faire un lien vers vos réseaux sociaux en en tête ou en le pied de l’e-mail. Ca ne coûte pas grand chose, et cela aura pour effet d’augmenter votre nombre d’abonnés !

L’importance des CTA

Il est important d’ajouter des boutons de “Call to Action” pour inciter vos contacts a cliquer sur les liens que vous leur proposez. Le taux de clic est plus important sur ce genre de bouton, vous avez donc tout intérêt a en placer au bon endroit.

Testez testez testez

Il serait dommage d’envoyer un email a 50 000 personnes avec un lien qui ne marche pas, ou une image qui ne s’affiche pas correctement. Cela aura en plus pour effet d’entacher le sérieux de votre image de marque.

On ne dira jamais assez, tester en envoyant votre email a vous-même ou quelqu’un de votre équipe est primordial ! Le mieux est même de le faire tester à plusieurs personnes. C’est uniquement en réalisant cette étape que vous pourrez vous apercevoir de petites coquilles dissimulées par ci par la, et les corriger.

Je vous ai donné ici quelques astuces, mais le sujet reste vaste. Si vous aussi avez des conseils ou des bonnes pratiques à partager, les commentaires sont fait pour ça !

Aide, conseils et dépannage Wordpress - Aurora Bordeaux